• 9 décembre 2019

origole

Après la victoire de la veille et une bonne tartiflette pour fêter ça, Benji et moi sommes de nouveau sur le pont pour cette fois 24 kilomètres à parcourir. La petite Origole est devenue un rendez-vous prisé de la fin d'année des traileurs. Un froid polaire est annoncé mais cela reste raisonnable cependant la pluie s'est invitée. Un échauffement rapide et c'est déjà l'heure du départ. 

KM 0 :  Ca démarre fort et c'est l'ami Sébastien qui prend rapidement les commandes de la course, tout d'abord sur le bitume pour rejoindre le bois de Pourras. KM 1 : 3"40, KM 2 : 3"50 : il ne nous faudra pas plus de 2 kilomètres pour nous perdre. Une rubalise à droite, une rubalise tout droit... Séb dit à droite... je fonce tout droit et tout le monde suit si bien que tout le monde à fait le parcours à l'envers. KM 3 : Nous avons formé un groupe de 4 et parcourons un single dans les bois et nous passons à travers ronces et orties, ce qui rend le trajet très sympa. Nous quittons ensuite le bois pour prendre un sentier boueux et glissant qui longe les étangs de Hollande. 

origole0

KM 8 :  Le chemin qui était jusqu'alors plat à défaut de roulant commence à s'escarper, la course commence. Mais le fait d'avoir pris le chemin à l'envers rend le balisage compliqué à suivre puisqu'il est parfois dans notre dos ou caché derrière des panneaux ou arbres. Nous devons donc ralentir à chaque changement de direction pour être sûr du chemin que l'on doit emprunter. L'itinéraire continue de monter et descendre et je tiens bon jusqu'au KM 12 où mes jambes décident de me lâcher, je ne peux plus suivre mes compagnons. Je me mets donc au train pour rentrer à bon port sans me mettre plus dans le rouge. Je prends beaucoup de plaisir à parcourir ces chemins qui montent et descendent, qui glissent et qui parfois disparaissent même sous les eaux.

origole1

KM 19 : Fin des montagnes russes, il est temps de rejoindre la ligne d'arrivée en réalisant les 5 derniers kilomètres sur des sentiers forestiers en traversant le pont de l'étang de Saint Hubert qui est vraiment paisible quand on a la chance d'être tout seul. KM 24 : Je passe finalement la ligne en 1h50 échouant à cettemaudite 4ème place qui me sied si souvent mais sans regret au regard des concurrents qui me devancent. Nous parvenons quand même à remporter le classement par équipe avec les amis Benji et Rico.